#OnecubStats : Spam versus achats, qui sont les E-commerçants les plus efficaces ?

de | 19 juillet 2013

Voici le quadrant d’efficacité marketing Onecub, réalisé pour 50 grands E-commerçants à partir des données d’utilisation du site Onecub. Nous avons comparé le nombre d’emails publicitaires envoyés, avec le nombre d’achats effectivement réalisés. Voici nos résultats :

Efficacité marketing de nos E-commerçants

Premiers enseignements

La remarque générale que nous pouvons faire à partir de cette représentation est qu’il semble que l’efficacité marketing d’un E-commerçant dépend en majeure partie de critères bien précis, relatifs à la nature même du E-commerçant. Ces critères sont les suivants :

  • Vente événementielle ou vente classique
  • Pure player Web ou enseigne traditionnelle
  • Vendeur généraliste ou vendeur spécialisé

Nous avons réparti les E-commerçants en 4 catégories :

  • Les Bavards 

    beaucoup d’emails publicitaires envoyés

    peu d’achats réalisés

On retrouve assez logiquement dans cette catégorie la plupart des acteurs de la vente événementielle de notre top 50 E-commerçants (Groupon, BrandAlley, Bazarchic). Ce résultat était attendu, la vente événementielle étant génératrice d’une grande quantité de messages publicitaires non ciblés. On remarque aussi quelques commerçants plus conventionnels tels que Pixmania ou Cdiscount, on peut penser que l’apparition de ces commerçants dans cette zone du quadrant est liée à leur positionnement ‘promo/discount’ .

  • Les Besogneux

    beaucoup d’emails publicitaires

    beaucoup d’achats réalisés

On retrouve dans cette catégorie la plupart des E-commerçants généralistes tels que Priceminister, La Redoute, Fnac, etc. Amazon est très clairement au-dessus de la mêlée en termes de nombre de transactions réalisées, pour un nombre de mails publicitaires envoyés comparable aux autres E-commerçants. Pour ces pure players, le marketing par email semble être un outil clé de la stratégie de vente et il fonctionne. On remarque aussi que Vente-Privée, qui envoie autant d’emails que les autres acteurs de la vente événementielle, est bien plus efficace, c’est une exception. 

  • Les Efficaces

    peu d’emails publicitaires

    beaucoup d’achats réalisés

On retrouve dans cette catégorie principalement des billetteries (FranceBillet, Fnac Spectacles, Tickenet, etc.) et des E-commerçant très spécialisés tels que Steam, Nespresso ou bien Itunes. On peut penser que pour les acteurs très spécialisés, l’emailing n’est pas au coeur de la stratégie marketing, les clients proviennent d’autres canaux. On notera aussi la position d’Ebay qui envoie bien moins de mails publicitaires que ses concurrents généralistes.

  • Les Discrets

    peu d’emails publicitaires

    peu d’achats réalisés

On retrouve principalement dans cette catégorie de grandes enseignes traditionnelles qui ne sont pas spécialistes de la vente en ligne, et qui communiquent et vendent moins en ligne (Conforama, Decathlon ou Leroy Merlin). 

Méthode de réalisation du Quadrant

L’échantillon de données considéré reprend les données de consommation anonymisées de 300 Bêta-testeurs actifs Onecub (qui ont synchronisé au moins une boîte mail ou qui se sont inscrits sur des sites de E-commerce avec leur adresse Onecub). Sur cet échantillon nous avons retenu le top 50 des sites de E-commerce sur lesquels les utilisateurs Onecub s’étaient le plus inscrits. Nous avons compté, sur l’année écoulée, le nombre d’achats effectués, en nous basant sur les confirmations de commandes reçues, puis nous avons fait la moyenne par utilisateur Onecub. Nous avons ensuite compté le nombre d’emails publicitaire envoyés en moyenne sur la même période. Enfin nous avons disposé les E-commerçants sur le quadrant en appliquant une échelle logarithmique.

Limites de l’étude

La taille de l’échantillon est encore trop faible pour tirer des conclusions définitives. Nous ne sommes également pas encore en mesure de déterminer à quel point l’échantillon est représentatif de l’ensemble de la population des cyber-consommateurs français, il est fort probable par exemple que le top 50 E-commerçant soit amené  à évoluer.

Cette première étude ne prend en compte que ce que Onecub peut mesurer pour le moment, c’est à dire la quantité et le type d’emails reçus par ses utilisateurs. Or on sait que les campagnes marketing actuelles sont de plus en plus cross-canal (display classique, Affiliation, réseaux sociaux, print, etc.) et chaque commerçant peut faire le choix de privilégier un canal plutôt qu’un autre. Les transactions enregistrées dans Onecub ne sont donc pas toutes liées à la performance marketing email des commerçants, nous en sommes bien conscients.

Cependant ces premiers résultats font déjà ressortir une certaine cohérence et des tendances nettes.

Statistiques à venir

Prochainement nous allons entrer un peu plus dans le détail en proposant :

  • Des graphiques comparatifs par catégories E-commerçants généralistes, informatique, mode/habillement, etc.
  • Une mesure de la pression commerciale générée par chaque E-commerçant.

Vous pouvez dès maintenant reprendre le contrôle de vos données en vous inscrivant sur Onecub.

Je m’inscris   

Une réflexion au sujet de « #OnecubStats : Spam versus achats, qui sont les E-commerçants les plus efficaces ? »

  1. Caroline

    Je ne comprends pas cette toile, il y a des doublons, pourquoi Brandalley se retrouve chez les efficaces mais également chez les bavards, ça n’a pas de sens.

    Répondre

Laisser un commentaire