C’est quoi au fait un VRM ?

de | 18 juin 2012

Que sais-je ?

Le VRM ou Vendor Relationship Management est une catégorie d’outils logiciels visant à offrir aux consommateurs une indépendance vis à vis de leurs fournisseurs de services en même temps qu’un meilleur moyen d’engager des relations avec eux. C’est, plus généralement, un outil assurant la relation entre des individus et des organisations et  institutions.

Le VRM est une sorte de réciproque du CRM des entreprises mais côté utilisateurs de services/consommateurs.

Doc Searls, journaliste technophile et grand promoteur de l’émergence du VRM en parle ici

Les promesses

Le VRM n’existe pas encore en tant que tel mais les promesses sont déjà nombreuses, tant pour les individus que pour les organisations :

– une vie digitale plus facile, plus maîtrisée et une meilleur connaissance de soi pour les individus

– une meilleure connaissance de la demande et une opportunité nouvelle de fidélisation pour les organisations

Les obstacles

Les obstacles à la réalisation d’un tel système sont tout aussi nombreux :

– Qui pour réaliser et maintenir le VRM : un nouvel acteur tiers de confiance ?  un acteur existant comme une banque ? Les individus eux-mêmes via des outils open source ?

– Quid des données personnelles, des problèmes de vie privée et de concurrence ? quelle législation adopter ? Le paradigme du partage des données personnelles ne va de soi ni pour les individus, ni pour les organisations.

– Comment échanger techniquement des données entre des individus et des organisations ?

– Comment déployer le VRM, par quoi commencer, ou le problème de l’œuf ou la poule ?

– Quels seront les premiers usages du système ?

Mais que vient faire Onecub ici ?

Onecub est un VRM. Pour reprendre la phrase la plus célèbre de Doc Searls « les marchés sont des conversations » . Les gestionnaires d’emails classiques ne comprennent pas que nous entretenons des conversations avec nos sites Web via les emails. Onecub remet de l’ordre dans ces conversations en proposant pour commencer un outil dédié à la gestion des messages envoyés par nos sites Web.

5 réflexions au sujet de « C’est quoi au fait un VRM ? »

  1. Fabien Salicis

    Si je comprends bien, c’est un peu l’inverse du CRM. Le consommateur « drive » lui même les mécanismes de vente des produits qu’ils souhaite acheter à travers un système de classement et de tri d’emails et de messages sélectif à priori de ce que lui aime. Beau changement de paradigme sur la vente BtoC .. 😉

    Répondre
  2. CAC

    Oui, le VRM est l’avenir du e-commerce.
    En tant que consommateur, je veux savoir ce que les sites internet ont comme données me concernant, je veux connaitre les meilleures offres, adaptées à mon besoin, et je veux pouvoir communiquer avec mon fournisseur de biens/services facilement.
    Vivement Onecub !
    🙂

    Répondre
    1. L'équipe Onecub Auteur de l’article

      Je pense qu’il faudra un peu plus que quelques mois pour voir percer les premières initiatives VRM concluantes en France. Les modèles sont encore à trouver : les organisations comme les individus n’adhèrent pas si facilement et si rapidement que cela à une vision, si prometteuse ou si géniale soit-elle. Tout le monde fait preuve de conservatisme.

      Le démarrage du VRM passe d’abord par l’émergence d’applications simples, avec une expérience utilisateur très claire et répondant à des besoins immédiats des 2 côtés.

      Je ne crois ni aux coffres forts (outils statiques et peu pratiques), ni aux gestionnaires d’identité (trop technologiques) pour porter le VRM.
      Le pari que nous prenons avec Onecub est que le VRM se construit en premier lieu sur les échanges qui existent déjà entre individus et organisations (les relations basées sur les emails par exemple), et que l’on peut structurer le VRM sur cette base très simple avec pour objectif de passer au fur et à mesure des échanges textuels à des échanges de données. Il me semble que construire le VRM c’est raconter une histoire et qu’il faut commencer par le début, les relations (merci Doc Searls).

      Nous pensons que ce pari à de l’avenir, la première version de Onecub sera disponible dans quelques semaines, n’hésitez pas à demander une invitation pour la phase Bêta : http://onecub.com/blog/invitations/.

      Répondre
  3. Mourad Rhraidou

    Merci pour cet article et mes félicitations pour cette initiative,

    Est ce que votre mission consiste à intervenir exclusivement sur le web et l’e-mail ?

    Répondre

Laisser un commentaire