Retour au blog

A – Faire circuler les données personnelles

Dès l’origine de la construction européenne, la vocation essentielle des traités consistait à organiser et à fluidifier les échanges commerciaux à l’intérieur de l’espace européen. L’économie de la donnée (personnelle) est aujourd’hui une réalité à l’échelle Mondiale, avec le développement d’Internet, des contenus multimédias personnalisés, et des divers objets connectés de notre quotidien.

Néanmoins, la donnée personnelle n’est pas seulement une marchandise, son utilisation et sa circulation non régulées sont susceptibles d’impacter le domaine intime des individus. En outre, la dynamique des échanges de données repose sur la confiance des utilisateurs. C’est donc pour arbitrer entre ces enjeux a priori contradictoires, que le régulateur européen a défini les contours d’une utilisation à la fois dynamique des données personnelles, mais également respectueuse de la vie privée des personnes concernées, et sous leur contrôle.